blog
Semaine pour la qualité de vie au travail

Semaine pour la qualité de vie au travail

4,8 sur 10 : la note attribuée par les Français à la qualité de vie au travail.
Le 15 juin 2015

La question de la qualité de vie au travail est un sujet de plus en plus abordé suite à une augmentation des cas de « burn-out » (syndrome d'épuisement professionnel) et à la remise en question des méthodes de management des entreprises et organisations. Le sujet est à prendre très au sérieux et c’est pour cela qu’une semaine lui est entièrement dédiée.

En effet, du 15 au 19 juin prochain se tiendra la 12ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail. Ce rendez-vous phare de la vie sociale et économique française, porté par le réseau Anact-Aract, donnera lieu à des débats, des échanges et mettra en lumière les actions concrètes et la réflexion menées autour des questions de développement de la qualité de vie au travail.

Un salarié heureux est un salarié plus efficace dans son travail. Une multitude d’études ont été publiées sur le sujet. Les résultats ne trompent pas : l’une d’entre elles, menée en 2014 par le département d’économie de l’Université de Warwick au Royaume Uni, constate que le fait d’être heureux augmenterait la productivité de presque 12%. D’un point de vue économique nous pouvons aller plus loin et viser la mobilisation nationale en rappelant les résultats d’une étude de l’INRS réalisée en 2007 sur le coût lié au stress au travail. Celle-ci révélait que "Appliqué à la France, le modèle montre que, sur une population de 27,8 millions de personnes, le coût social, a minima, lié à la tension au travail est compris entre 1,9 et 3 milliards d’euros, incluant le coût des soins et la perte de richesse pour cause d’absentéisme, de cessation prématurée d’activité et de décès prématuré".

7 salariés sur 10 ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur. Un chiffre impressionnant sorti d'une étude Deloitte et Cadremploi qui révèle également la note attribuée par les Français à la qualité de vie au travail : 4,8 sur 10. Une note en dessous de la moyenne qui indique clairement "un contexte économique morose et une érosion significative du climat et de la qualité de vie au travail", selon Deloitte

plus d'articles
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
On en parle
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
De l’hypermobilité à la démobilité
On en parle
De l’hypermobilité à la démobilité
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !
On en parle
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !