blog
COP23 : Que reste-il de l'Accord de Paris ?

COP23 : Que reste-il de l'Accord de Paris ?

Conférence des Parties 21 novembre 2017
Le 17 novembre dernier s'est clôturée la 23e Conférence des Parties (COP23) organisée à Bonn en Allemagne et sous la présidence des Fidji, représentants des peuples insulaires, premiers touchés par les impacts du changement climatique. Mais alors, que reste-t-il de l’accord de Paris, entériné il y a maintenant deux ans lors de l'enthousiasmante COP21 ?

À l’heure du retrait des États-Unis de l’accord de Paris et de la tenue d’une réunion de défense des énergies fossiles à l’initiative de la Maison-Blanche, rappelons que l’objectif de la Conférence des Parties de cette année était de mettre sur pied le « manuel d'application » de l'Accord de Paris. Les objectifs définis dans l’accord de Paris semblent de plus en plus inatteignables.

L’Europe s’est pourtant dressée face aux États-Unis en promettant de redoubler d’efforts et de financer le GIEC en substituant aux Américains. Pourtant, l’Allemagne ne pourra pas remplir son objectif de réduction de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre en 2020 par rapport à 1990, par son recours massif au charbon, la plus polluante des énergies fossiles. Par ailleurs, la France a annoncé récemment ne plus assumer l'objectif de 50% d’énergie nucléaire en 2025 (promesse de campagne du président Macron) afin de ne pas empêcher la réalisation des objectifs climatiques français. Bonne élève, la Chine semble pour l'instant à la hauteur de ses ambitions grâce au développement des énergies renouvelables qui a permis la diminution des émissions de CO2 du pays de 1% en 2017.

Au cours des débats, l’ONU Environnement a insisté sur l'écart « catastrophique » entre les engagements des États pour limiter les émissions de GES et les réductions qu'il faudrait opérer pour maintenir le réchauffement en dessous de 2°C, avec les engagements actuels qui couvrent à peine un tiers des réductions d'émissions nécessaires. Afin de limiter le réchauffement à 2°C ou même 1,5°C, le monde devrait émettre au maximum 41,8 Gt de CO2e en 2030, or, si les pays s'en tenaient à leurs engagements présents, sans les renforcer, ils produiraient encore 52,8 Gt en 2030. Le ministre costaricain Edgar Gutierrez Espeleta considère d’ailleurs que « l'accord de Paris a boosté l'action climatique, mais cette dynamique […] s'essouffle ».

« En novembre 2016, le père Noël a sacrément eu chaud aux moustaches : le pôle Nord a connu un incroyable pic de chaleur, avec une température supérieure de 20°C par rapport aux normales saisonnières (-5°C au lieu de –25°C). En Antarctique, la zone la plus froide du globe, désormais, il pleut régulièrement au lieu de neiger. »

« 2017 a aussi vu des ouragans d’une intensité inédite dans les Caraïbes et dans l’Atlantique, en août, septembre et octobre, à l’instar de l’ouragan Irma, qui a ravagé les îles de Saint Barthélemy et Saint-Martin, les 5 et 6 septembre derniers. Il s’agissait du plus puissant ouragan enregistré dans l’atlantique nord depuis Allen en 1980, par la vitesse de ses vents soutenus (295 km/h). »

« En 2016, 23,5 millions de personnes ont été déplacées dans le monde en raison des catastrophes d’origine météorologique, rappelait récemment l’ONG Oxfam. »

La recrudescence de ces évènements climatiques extrêmes, première preuve du réchauffement climatique, annonce-t-elle une prochaine COP polonaise enterrant définitivement l’espoir de ne pas dépasser les 1,5°C de réchauffement pendant ce siècle ?

Pauline Pineau - Consultante Climat / Énergie

Sources : Sud-Ouest, Lutte contre le réchauffement climatique : six batailles déjà (presque) perdues - Novethic, Dans un monde à +4°C, 11 % de l’économie mondiale est menacée - Le Monde, A la COP23, Merkel et Macron réaffirment leurs ambitions climatiques - Comité 21, Note d'analyse du 13 novembre 2017, Climat : La COP23, transition douce ou accélération ? - Le Monde, La Chine investit dans les renouvelables et ses émissions de CO2 diminuent.

plus d'articles
Un dialogue constructif entre acheteurs et cabinets de conseil
On en parle
Un dialogue constructif entre acheteurs et cabinets de conseil
Comment sensibiliser efficacement les salariés au transport alternatif ?
On en parle
Comment sensibiliser efficacement les salariés au transport alternatif ?
5 actions simples pour optimiser les déplacements des salariés !
On en parle
5 actions simples pour optimiser les déplacements des salariés !