blog
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !

CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !

EPISODE 2 26 octobre 2021
Comme nous l’avons vu dans le cadre d’un précédent article, CSE et RSE sont liés, et des synergies entre eux sont possibles. Alors, comment le CSE peut-il mieux se saisir des enjeux de RSE ?

METTRE EN PLACE UNE COMMISSION ENVIRONNEMENT

De plus en plus de CSE font le choix d’établir une Commission Environnement. Facultative, elle nécessite la signature d’un accord d’entreprise. Composée d’élus et de salariés référents, elle permet d’être force de proposition dans la politique sociale et environnementale de l’entreprise (Plan de Mobilité, consommation énergétique des bâtiments, tri dans les locaux, etc.).

En 2020, le CSE de Capgemini Appli a mis en place une telle commission, appelée Commission Ecocitoyenne, ayant pour objectif de mettre au cœur du CSE les thématiques de respect de l’environnement, de la biodiversité, et de la citoyenneté.

La mise en place d’une Commission Environnement est un moyen de faciliter le dialogue, notamment avec des membres de la direction, du département RSE et des collaborateurs, toujours dans le but de représenter et défendre les intérêts des salariés.

« Sur le sujet des déplacements domicile-travail, nous pouvons être des facilitateurs de mobilité mais on ne va pas, par exemple, subventionner l’achat de vélo électrique par les salariés. Ça, c’est à la direction de le faire. », explique Didier Moreau, Secrétaire de la commission « éco-citoyenneté » du CSE Appli de Capgemini, dans « Demain le quotidien ».

SENSIBILISER ET INFORMER LES SALARIÉS SUR LES ENJEUX ÉCOLOGIQUES

Cet effort pédagogique peut prendre la forme d’ateliers, de formations ou de conférences. De nombreux outils simples existent pour sensibiliser, informer et impliquer les salariés sur ces enjeux. Par exemple, la « Fresque du Climat », un atelier ludique et collaboratif sur le changement climatique, des ateliers Zéro Déchet ou encore des conférences MyCO2 par Carbone 4 qui permettent à chaque collaborateur de calculer son empreinte carbone personnelle et d’obtenir des clés de lecture pour lui donner envie d’accélérer la transition bas carbone de l’entreprise.

DONNER AUX SALARIÉS LES MOYENS D’ADOPTER UN COMPORTEMENT ÉCO-RESPONSABLE

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, les CSE disposent d’un budget de fonctionnement fixé entre 0,20% et 0,22% de la masse salariale. Plus la masse salariale de l’entreprise est importante, plus le budget du CSE est conséquent et plus les prérogatives du CSE sont importantes. Une part de ce budget est dédié aux activités sociales et culturelles proposées aux salariés, ce qui laisse donc une enveloppe au CSE pour, par exemple, donner aux salariés les moyens d’adopter un comportement éco-responsable.

Dans le cadre de la mise en place d’une charte d’achats responsables ou de manière isolée, le CSE peut soutenir ou porter des projets écoresponsables. En effet, le choix des prestataires ou la manière d’allouer les subventions peuvent avoir un impact fort.

Le CSE peut aussi soutenir le pouvoir d’achat éco-responsable des salariés via des chèques cadeaux pour des produits durables ou dans des boutiques éco-responsables. Comme l’explique le livre blanc de représente.org sur les avantages CSE et la transition écologique, certaines entreprises se sont saisies de cette pratique au moment des fêtes de Noël. C’est le cas d’Eco-Mobilier, où le CSE a décidé de diffuser un sondage à l’ensemble de ses salariés à l’approche des fêtes de fin d’année pour leur donner le choix entre une carte cadeau multi-enseignes classique et une carte Ethi’kdo, qui fédère des enseignes durables et solidaires. Sur 50 employés, la moitié a choisi la seconde option.

De la même manière, le CSE peut par exemple favoriser les voyages écoresponsables. C’est ce qu’a souhaité faire Capgemini Appli dans le cadre de sa Commission Écocitoyenne. Pour le CSE Capgemini Appli, l’enjeu était de proposer une offre de voyages éco-responsables permettant de réduire les impacts sur l’environnement tout en respectant les intérêts des voyageurs comme des populations locales. Nous les avons accompagnés dans cette démarche en coconstruisant avec eux : une charte d’engagement pour des voyages éco-responsables, une charte éthique à destination des fournisseurs et prestataires, une liste de partenaires responsables, un guide du voyageur responsable ainsi qu’un outil d’évaluation des voyages.

Ainsi, de nombreuses actions peuvent être mises en place par le CSE pour contribuer à ancrer les thématiques de la RSE dans le quotidien de la vie d’entreprise. Les attentes des collaborateurs sont grandes et les enjeux sociétaux associés sont cruciaux, il semble donc d’autant plus important pour les CSE de se saisir des opportunités qui s’offrent à eux !

Roxane Daubié, Chargée de Communication

LIRE NOTRE ARTICLE PRÉCÉDENT : CSE & RSE, des liens forts et des synergies à développer !

plus d'articles
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
On en parle
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
De l’hypermobilité à la démobilité
On en parle
De l’hypermobilité à la démobilité
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !
On en parle
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !