blog
Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?

Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?

Un moyen de créer de la valeur et de pérenniser mon entreprise 05 mai 2022
Intégrer la biodiversité sur le site de son entreprise est un moyen de créer de la valeur et de gérer durablement son activité. Chaque entreprise est concernée par la biodiversité, que ce soit par le biais des matières premières (produits d’origine animale ou végétale, matériaux naturels…), des intrants (qualité de l’eau, énergie…) ou des autres services rendus par la biodiversité (qualité de l’air, source d’alimentation…). C’est pourquoi la réglementation sur ce sujet devient de plus en plus exigeante.

I) LES OUTILS POUR ÉVALUER ET AMÉLIORER LA BIODIVERSITÉ

Il est tout à fait pertinent d’améliorer la biodiversité sur son site et de profiter de ses impacts positifs : amélioration des conditions de travail, renforcement de l’image de marque auprès de l’ensemble des parties prenantes, amélioration des performances énergétiques, renforcement des liens entre collaborateurs, optimisation de la gestion du site et amélioration de sa pérennité… Il existe de nombreuses solutions pour évaluer les impacts et les dépendances de l’entreprise vis-à-vis de la biodiversité, ainsi que des outils pour élaborer des plans d’action. Une étude biodiversité peut être réalisée par des structures spécialisées. Mais il existe également des outils disponibles gratuitement et leur utilisation est libre de droits.

- L’ESR (Évaluation des Services Rendus par les écosystèmes), un outil développé par le World Ressources Institute, le World Business Council for Sustainable Development et le Meridian Institute. Il permet de mettre en évidence le lien entre le modèle économique et la performance de votre entreprise avec le bon état des écosystèmes.

- Le CEV constitue en quelque sorte un prolongement de l’ESR, en permettant d’affiner la prise de décision et de mesurer le retour sur investissement des projets.

- L’association ORÉE a publié en 2008 un guide « Intégrer la biodiversité dans les stratégies des entreprises – le Bilan Biodiversité des organisations ». Ce guide a été actualisé et réédité en 2010 et la version actuelle est téléchargeable sur le site de l’association. Il permet notamment de réaliser une analyse du niveau de dépendance de l’activité de l’entreprise vis-à-vis de la biodiversité à l’aide de l’Indicateur d’Interdépendance de l’Entreprise à la Biodiversité (IIEB).

II) 9 ACTIONS À METTRE EN PLACE DANS MA SOCIÉTÉ EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ

Par la suite, afin d’agir concrètement, différentes actions en fonction du diagnostic établi peuvent être intégrées dans votre démarche en faveur de la biodiversité au sein de votre organisation.

1) Connaître la biodiversité présente sur le site et réaliser un suivi

Inventorier les espèces sur le site permet d’identifier la présence, ou non, d’espèces à enjeux de conservation, la présence d’espèces exotiques envahissantes et de mieux connaître les espèces déjà présentes sur le site ou dont le potentiel d’installation est important. Cet inventaire ainsi que son suivi vont vous aider à piloter votre stratégie biodiversité. Il est possible d’intégrer les collaborateurs dans cette action au travers les sciences participatives pour les impliquer dans l’observation et le suivi de la biodiversité du site et ainsi les aider à monter en compétence sur le sujet. Cette démarche d’inventaire peut être associée à un réel diagnostic biodiversité vous permettant de mesurer la performance écologique du site (via une mesure du CBS), de caractériser différents habitats présents sur le site, d’identifier les enjeux biodiversité de votre site et vous orienter vers les actions les plus pertinentes pour améliorer et développer la biodiversité.

2) Gérer ses espaces verts durablement

Pour favoriser la biodiversité sur son site, il est indispensable de gérer ses espaces verts de façon écologique. Pour cela, la mise en place d’un plan de gestion différenciée conciliant respect des contraintes du site (déplacements des personnes, sécurité...) et développement de la biodiversité est le plus pertinent à mettre en place. Cette gestion intègre notamment différentes pratiques : mise en place de bandes enherbées, tonte tardive et peu fréquente ; lutte intégrée contre les ravageurs, politique Zéro Phyto ; mise en place de paillage, revalorisation des déchets de taille ; éco pâturage ; favorisation du port libre des arbres et arbustes… Une réflexion également sur les éclairages extérieurs peut être menée pour réduire l’impact sur la faune nocturne.

3) Mettre en valeur la flore locale

Dans le cas où l’entreprise souhaiterait réaliser des plantations, pour embellir son site, améliorer la qualité de vie de ses équipes ou encore favoriser la biodiversité, la flore locale est la plus propice à se développer facilement et durablement sur un site, car elle est déjà adaptée aux caractéristiques du milieu et notamment au climat. De plus, son installation limite le développement d’espèces invasives. Pour cela, il est nécessaire de connaître les espèces locales, de regarder ce qui pousse aux alentours du site et de favoriser la flore spontanée. Des études peuvent aider à orienter les palettes végétales de vos espaces verts.

4) Créer des habitats variés

L’objectif de cette action est de créer un maximum d’habitats différents pour attirer le plus grand nombre d’espèces possible. Pour cela, il est possible d’enrichir ces espaces végétalisés en intégrant trois strates de végétation : arborée, arbustive et herbacée afin de diversifier le milieu. Différents habitats peuvent y être aménagés : prairies fleuries, landes rocheuses, étangs, friches...  La création d’une zone humide peut être un bon exemple, car celle-ci est favorable à une faune et flore singulière et plus rare en zone habitée. Il est important d'accompagner ces actions de panneaux pédagogiques qui expliquent clairement l'intention et la démarche.

5) Installer un rucher pédagogique

Installer un rucher pédagogique sur son site présente de nombreux bénéfices : participer au maintien des abeilles domestiques et au soutien de l'apiculture locale, contribuer au service de pollinisation, sensibiliser les usagers à la vie des abeilles et aux différents enjeux en matière de biodiversité et encourager une ambiance fédératrice et conviviale autour des ruches au sein de l’entreprise. Ces ruches peuvent s’inscrire dans une démarche plus large de suivi environnemental en utilisant le pollen transporté par les abeilles comme bio-indicateurs.

6) Installer des refuges pour la faune

Les refuges pour la faune peuvent aussi bien être intégrés directement sur le bâtiment : dans les murs, sur le toit, le long des fenêtres… que dans les espaces verts du site. La diversité des refuges est grande : nichoirs pour l’avifaune, pour les insectes, pour les arachnides, pour les chauves-souris ou encore des abris à mammifères. Il peut être très intéressant d’adapter les refuges aux espèces déjà présentes sur le site ou à proximité en priorisant les espèces directement menacées par l’activité. L’idéal étant de réaliser en amont une étude permettant d’identifier les espèces à cibler en priorité.

7) Créer un potager d’entreprise

Mettre en place un potager d’entreprise permet de créer un espace de bien-être et de fédérer les salariés autour d’un projet dont ils pourront profiter des produits. Ce potager peut être installé sur les toitures, les terrasses ou en pleine terre selon les caractéristiques du site (espaces disponibles, qualités agronomiques du sol, exposition…). Les espèces cultivées seront choisies en fonction du climat local et de la vocation première du potager (vocation pédagogique, fournisseur du restaurant d’entreprise…). C’est l’occasion de reconnecter les collaborateurs avec la saisonnalité des produits, l’alimentation responsable et de faire découvrir des modes de production durable tout en diversifiant les plantes présentes sur le site.

8) Mettre en place des ouvrages végétalisés

Créer des toitures, murs ou terrasses végétalisés va permettre de mieux gérer les eaux de pluie, fixer les polluants, créer des espaces de fraîcheur, bien s’intégrer dans le paysage et améliorer la qualité de l’air tout en permettant le développement de la biodiversité.  En fonctions des espèces végétales choisies, l’ouvrage pourra attirer différentes espèces. Les plantes productrices de nectar attirent les abeilles, papillons, bourdons et autres pollinisateurs tandis que les haies, arbres et arbustes produisant des fruits vont favoriser la présence d’oiseaux. La variété dans les formes et couleurs et les périodes de floraison vont permettre d'attirer une plus grande diversité d’espèces.

9) Développer des actions de communication/sensibilisation

La sensibilisation et la mobilisation des collaborateurs constituent une étape indispensable pour mettre en œuvre sa feuille de route en faveur de la biodiversité, pérenniser les projets et progresser vers un changement des comportements. Ces actions peuvent se présenter sous la forme d’animations sur le site mettant en valeur les projets mis en place que de formations en interne ou par des intervenants extérieurs, ou encore via des moyens plus connectés comme les plateformes de sensibilisation ou les réseaux sociaux.

CONCLUSION :

Quel que soit la taille de votre entreprise ou son secteur d'activité, la biodiversité devient aujourd'hui un enjeu stratégique. Elle est source d’opportunités : opportunités opérationnelles et concrètes pour consolider le modèle économique, innovation, sécurisation des approvisionnements ou des conditions d'exploitation, valorisation du patrimoine foncier, renforcement de la confiance des clients et mobilisation des salariés...

La biodiversité est un bien commun et, en tant qu'acteur de la société et bénéficiaire au même titre que les autres, nous avons le devoir de contribuer à sa préservation et à la gestion durable des ressources qu'elle produit. L’érosion de la biodiversité provoque aujourd’hui une dégradation des services qu'elle rend à l'ensemble de la société. Cet enjeu sociétal justifie la mobilisation de l'ensemble des acteurs. Pour prévenir ces risques, le meilleur des garde-fous, c’est le dialogue, l’écoute, l’échange, l’action concertée.

La biodiversité, c’est aussi, et peut-être même surtout une question de gouvernance, un test pour notre capacité à décider et à agir ensemble. Les structures, les réseaux, les instruments, nationaux et locaux, se mettent progressivement en place. Il faut prendre le train en marche. La biodiversité, c’est l’avenir. Agir pour la biodiversité, c’est aussi vous rendre plus solide face à l’imprévu, innover autrement, vous préparer à un monde qui change, et renforcer la résilience et la capacité d’adaptation de votre entreprise.

À vous, à nous tous ensemble, d’agir maintenant.

Julie Escudé, Consultante Biodiversité et Alexandra Paris, Chargée de Communication

plus d'articles
Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?
On en parle
Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?
Neutralité Carbone & Communication Responsable
On en parle
Neutralité Carbone & Communication Responsable
L'économie circulaire : Épisode 1
On en parle
L'économie circulaire : Épisode 1