blog
par ekodev, Biodiv'corp et Nabi Ecology

TÉLÉCHARGEZ LA TRIBUNE À LA FIN DE L'ARTICLE

Le climat et la biodiversité traversent aujourd’hui une crise sans précédent. Le réchauffement planétaire devrait atteindre ou franchir le seuil de 1,5°C d’ici à 2050, fragilisant toujours davantage les écosystèmes et dégradant les conditions de vie sur Terre.

Dans le même temps, avec un million d’espèces menacées d’extinction dans le monde, la biodiversité poursuit son déclin, et ce, « à un rythme alarmant », d’après les expert(e)s de l’IPBES, qui parlent d’une 6ème extinction de masse : celle du vivant.

Hoesung Lee, le président du GIEC, rappelle dans le deuxième volet du 6ème rapport du GIEC, publié le 28 février, que « nos actions d'aujourd'hui façonneront la façon dont les gens vont s'adapter et la nature réagir face à l'augmentation des risques climatiques ».

De l’avis de nombreux spécialistes, la Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages de 2016 n’est que très insuffisamment appliquée pour enrayer cette terrible érosion. Il en va de même avec la Loi Énergie et Climat, votée en 2019, qui vise à répondre à l’urgence écologique et climatique et qui ne prend que peu en compte les enjeux liés à l’érosion de la biodiversité.

Or, la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité ne peuvent plus aujourd’hui être traitées séparément. « Aucun de ces enjeux ne sera résolu avec succès s’ils ne sont pas abordés ensemble », soulignent les expert·es à l’origine du dernier rapport commun du GIEC et de l’IPBES (juin 2021).

En France, 6ème pays au monde hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées selon la Liste Rouge de l’UICN, les citoyennes et citoyens sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour préserver la biodiversité, notamment en plébiscitant la création de zones protégées.  88% des salarié(e)s en France se disent militant(e)s ou engagé(e)s dans des actions ponctuelles au sujet de la biodiversité d’après notre dernier baromètre : « La biodiversité vue par les salarié(e)s ».

Dans le cadre des élections présidentielles de 2022, nous considérons qu’il est primordial que chaque élu(e) et candidat(e) se saisisse du sujet de la biodiversité en s’inscrivant dans la continuité des préoccupations des citoyennes et citoyens, et en s’attelant sans concession au sujet de l’érosion de la biodiversité. Comment ? En déployant un programme ambitieux, courageux, à la hauteur des enjeux actuels et qui anticipe les problématiques de demain.   

Afin d’aiguiller les futurs décideurs et les candidat(e)s à l’élection présidentielle de 2022, nous publions cette tribune pour partager nos propositions de mesures concrètes à mettre en œuvre en matière de biodiversité, autour de 5 axes.

Par cette initiative, nous espérons une prise de conscience de l’importance et de l’urgence du défi à relever. Avec la conviction que ces propositions pourront orienter vos réflexions et vos décisions, nous pensons qu’elles permettront de professionnaliser et concrétiser de manière pertinente les réponses aux enjeux liés à la biodiversité.

TÉLÉCHARGEZ CI-DESSOUS LA TRIBUNE

plus d'articles