blog
4 actions pour redynamiser sa politique RSE en 2019

4 actions pour redynamiser sa politique RSE en 2019

Stratégie RSE 18 décembre 2018
Utiliser des ampoules LED, Check ! Arrêter les touillettes en plastique, Check ! Mettre des affichages au-dessus des interrupteurs, Check ! Et si en 2019, on passait à l’étape suivante ? La politique RSE est un sujet qui prend de plus en plus de place dans les entreprises. Pourtant, il semble qu’elles ne sachent pas toujours comment s’y prendre pour dynamiser ou redynamiser leur stratégie et aller plus loin que des gestes basiques avec peu d’effet d’entraînement. Ne vous méprenez pas, aucun impact n’est à minimiser et les gestes précédemment cités sont à mettre en place dès demain si ce n’est pas déjà fait ! Mais si nous essayions d’aller un peu plus loin ?

ACTION 1 : METTEZ EN PLACE DES INDICATEURS DE PERFORMANCE

Le meilleur moyen de suivre l’évolution des actions mises en place reste de les évaluer. Ainsi, des indicateurs nécessitent des objectifs clairs et précis et doivent pousser chacun au progrès. Introduire des indicateurs adaptés à votre structure peut vous permettre de réfléchir à vos réels besoins en termes de RSE, mais également de dessiner une feuille de route pour y parvenir et de réadapter le plan d’action si nécessaire.

Il existe plusieurs types d’indicateurs. Certaines entreprises mettent des indicateurs globaux pour les enjeux de l’entreprise (Atos, Schneider Sustainability Impact). D’autres indexent la rémunération des managers sur l’atteinte d’indicateurs RSE. Cette pratique est de plus en plus courante dans les groupes du CAC 40 puisque près de 75% d’entre eux utilisent des critères RSE dans les rémunérations variables. Pour les aider à atteindre leurs objectifs, vous pouvez également leur proposer des formations pour les sensibiliser à ces thématiques, et les aider à performer et introduire la RSE dans leur métier.

Pour établir ces indicateurs de performance RSE, vous pouvez aussi vous appuyer sur des référentiels connus et reconnus : les ODD (Objectifs de Développement Durable), la norme ISO 26 000, la certification BCorp, le GRI (Global Reporting Initiative), etc.

L’ensemble peut être synthétisé dans un tableau de bord RSE. Ensuite, il n’y a plus qu’à piloter !

ACTION 2 : ENGAGEZ VOS PARTIES PRENANTES !

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! »

Pour dynamiser votre politique, pourquoi ne pas créer une VRAIE dynamique ? Impliquer les autres pour aller dans le même sens et les faire participer à la démarche ? Pour aller plus loin, vous devrez entraîner tous les éléments qui ont un lien plus ou moins direct avec votre organisation : employés, fournisseurs, clients, ONG, actionnaires, etc. Cela vous permettra de créer un dialogue avec vos parties prenantes qui sera source de solutions innovantes et adaptées à vos enjeux. De ce fait, vous pourrez :

Impliquez vos fournisseurs : dessiner une politique d’achats responsables qui peut être matérialisée par une « charte fournisseur ». Elle peut être rédigée en collaboration avec vos fournisseurs pour mettre au clair vos attentes en termes de RSE mais aussi prendre en compte leurs contraintes. La redéfinition de vos attentes vis-à-vis de vos fournisseurs vous permettra aussi de faire une évaluation des prestataires en place. C’est l’occasion de repenser le modèle actuel au profit de nouveaux acteurs tels que des partenaires locaux pour favoriser les circuits courts, ou opter pour des fournisseurs de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire).

Sensibilisez et embarquez les collaborateurs : 70% des salariés souhaiteraient être impliqués davantage dans la RSE de leur entreprise. Pour clarifier les engagements de l’entreprise, la mise en place d’une « Charte éthique » leur permettra de s’identifier et d’assimiler les valeurs et pratiques éthiques de l’organisation.

Communiquez de façon transparente à vos parties prenantes : les études montrent que, de plus en plus, les consommateurs ainsi que les jeunes talents sont à la recherche d’entreprises vertueuses pour leurs achats et leurs carrières. Une communication transparente et efficace mettra en lumière vos engagements et votre progression. Elle vous rendra visible auprès des acteurs concernés par les enjeux de la RSE.

ACTION 3 : ENGAGEZ-VOUS DANS LES ENJEUX IMPORTANTS DE VOTRE ENTREPRISE

Pour que votre politique RSE soit cohérente, il est important de mener des actions qui ont du sens pour votre cœur de métier et votre secteur d’activité. La loi Pacte incite les entreprises à se définir une raison d’être et comprendre quel peut être leur apport dans la société. Ce simple travail de réflexion peut avoir des effets conséquents jusqu’à repenser le business model de l’entreprise, par exemple, en introduisant l’écoconception ou en adaptant les méthodes de management.

Afin de traduire cette raison d’être en actions concrètes, il est primordial de comprendre les réels enjeux de votre société. Pour cela, vous pouvez conduire une étude stratégique de vos besoins à travers une analyse de matérialité qui facilitera ensuite la priorisation des actions à mettre en place : engagements publics, partenariats avec des associations ou des ONG, etc.

ACTION 4 : FAVORISEZ LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

Les actions menées sur votre site s’avèrent extrêmement efficaces puisqu’elles sont à la fois visibles pour vos collaborateurs et améliorent sensiblement la qualité du lieu. Plusieurs axes de développement sont possibles.

Des actions ou des événements de sensibilisation peuvent prendre toutes sortes de formes et avoir des impacts divers. Cependant, ces actions reçoivent souvent un bon accueil de la part des collaborateurs : remplacer la flotte de téléphones ou ordinateurs par des appareils reconditionnés, réaliser un Plan de Déplacements Entreprise ou introduire des congés de solidarité. Vous pouvez également participer activement à la semaine du développement durable, mais faites attention à ne pas oublier que le développement durable fonctionne toute l’année et que la stratégie RSE d’une entreprise doit être conçue à long terme.

Finalement, proposer de la diversité dans vos bureaux augmente sensiblement le bien-être au travail et peut se matérialiser de différentes manières : proposer différents espaces de travail pour vos collaborateurs, introduire de la biodiversité (rucher, potager pédagogique), mettre en place le télétravail, etc. Des actions qui peuvent avoir de fortes externalités positives lorsqu’elles sont bien mises en place et qui donneront du corps à votre politique RSE.

Donnez une nouvelle dynamique à votre stratégie RSE, et vous ferez peut-être partie un jour du classement du World’s Most Ethical Companies Ranking !

Paul Madoz - Consultant RSE

plus d'articles
9 actions simples pour améliorer la biodiversité sur son site
On en parle
9 actions simples pour améliorer la biodiversité sur son site
Comment impliquer ses parties prenantes dans sa stratégie énergie-carbone ?
On en parle
Comment impliquer ses parties prenantes dans sa stratégie énergie-carbone ?
Comment recréer le lien entre l’Homme et la biodiversité ?
On en parle
Comment recréer le lien entre l’Homme et la biodiversité ?