blog
ACT Transport : Évaluer la stratégie climat des acteurs du secteur du transport

ACT Transport : Évaluer la stratégie climat des acteurs du secteur du transport

Expérimentation & Retours d’expériences 11 mars 2021
La méthode ACT (Assessing Low-Carbon Transition), portée par l’ADEME et le CDP, est une initiative permettant d'évaluer la stratégie « Climat » de son organisation et sa compatibilité avec les objectifs internationaux en matière de lutte contre le changement climatique.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE AU WEBINAIRE

Expérimentée avec succès dans certains secteurs comme le retail, la production d’énergie, la construction automobile ou le bâtiment, la méthodologie s’est aujourd’hui développée et élargit à de nouveaux secteurs. Nous vous présenterons ici les résultats de l’expérimentation ACT pour le secteur du transport

Quels sont les objectifs et les principes de la méthode ACT ? Quels sont les retours d’expérience de l’expérimentation ACT Transport ? Quels en sont les principaux enseignements ? Comment les entreprises du transport peuvent-elles aujourd’hui rejoindre l’initiative et bénéficier de la méthodologie d’évaluation ?

Clotilde Charaix, Responsable Environnement du Groupe Transdev, Eliot Geoffroy, Consultant Énergie – Climat chez B&L Evolution, Edouard Fourdrin, Ingénieur ACT Initiative à l'ADEME et Paul Madoz, Consultant Énergie – Climat chez ekodev seront présents pour répondre à ces questions, jeudi 11 mars prochain, de 9h00 à 10h00.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE AU WEBINAIRE

plus d'articles
FMD, Titre Mobilité, Crédit Mobilité : Comment financer la mobilité des employés ?
Agenda
FMD, Titre Mobilité, Crédit Mobilité : Comment financer la mobilité des employés ?
ACT Transport : Évaluer la stratégie climat des acteurs du secteur du transport
Agenda
ACT Transport : Évaluer la stratégie climat des acteurs du secteur du transport
Pourquoi et comment les entreprises soutiennent des projets (ré)générateurs de biodiversité ?
Agenda
Pourquoi et comment les entreprises soutiennent des projets (ré)générateurs de biodiversité ?