blog
La RSE dans les TPE/PME

La RSE dans les TPE/PME

Une opportunité à saisir 05 novembre 2018
La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) n’est pas l’exclusivité des grandes entreprises. Les TPE et PME ont en effet compris qu’elles avaient tout intérêt, elles aussi, à s’inscrire dans une démarche de développement durable. Différenciation, innovation, fidélisation des talents et performance économique sont autant de raisons pour les petites entreprises de s’engager dans une telle démarche.

Au début des années 2000, la RSE était l’apanage des grands groupes. Leur engagement s’est ensuite traduit dans leurs cahiers des charges incitant ainsi leurs sous-traitants à mettre en place des actions en termes de développement durable. 76% des entreprises prennent en compte la RSE dans leurs contrats et appels d’offres, ou demandent à leurs fournisseurs de respecter une charte RSE (source : Baromètre HEC Ecovadis 2013). On observe ainsi depuis une dizaine d’années une proactivité de la part des TPE et PME.

Au-delà des attentes des clients, les TPE et PME sont également sollicitées par leurs investisseurs et leurs salariés. Ainsi, 65% des jeunes ne veulent travailler que pour des entreprises qui cherchent à délivrer un impact environnemental et social positif (source : Global Tolerance). Par ailleurs, 97% des investisseurs évaluent les critères ESG de leurs investissements (source : Étude PWC)

Face à ce constat, on observe deux stades de maturité chez les TPE/PME quant à leur démarche RSE :

  • Les entreprises qui souhaitent mettre en place des actions concrètes sans pour autant chercher à structurer leur démarche.
  • Les entreprises qui ont déjà un certain nombre d’actions mises en place et souhaitent aujourd’hui apporter une cohérence à ces actions en identifiant leurs enjeux prioritaires, en définissant des indicateurs de suivi et un plan d’action structuré. Une démarche d’amélioration continue se construit alors.

Les TPE/PME disposent de nombreux leviers pour mener à bien leur démarche RSE. La mise en œuvre de bonnes pratiques est facilitée dans les plus petites entreprises grâce à des processus de décisions simplifiés. De plus, la proximité entre la direction et les collaborateurs place au centre le bien-être au travail, préoccupation majeure du chef d’entreprise. On remarque par ailleurs de la part des petites entreprises une certaine facilité à s’intégrer dans les communautés locales.

Cependant, les TPE/PME doivent également surmonter des obstacles en termes de moyens humains et financiers. Il est plus difficile pour ce type de structures de disposer d’une personne dédiée sur ces thématiques ou d’avoir les moyens financiers pour se faire accompagner dans leur démarche. Les dirigeants adhèrent à l’esprit de la RSE et mettent en place des actions, mais ils souhaitent avant tout une démarche concrète, sincère et adaptée à leur environnement ce qui n’est pas toujours permis par les codes de conduite dictés par leurs donneurs d’ordres.

Ainsi, il est primordial que les TPE/PME inscrivent leur démarche RSE dans des actions concrètes, en lien avec les enjeux de leur activité. Non déconnecté de la logique financière, leur engagement leur permettra de faire leur place sur des marchés très concurrentiels.

Jeanne Marin- Consultante RSE

plus d'articles
Loi d’Orientation des Mobilités (LOM)
On en parle
Loi d’Orientation des Mobilités (LOM)
Agriculture Urbaine
On en parle
L'agriculture urbaine gagne du terrain
Mix Énergétique
On en parle
Mix énergétique de la France