blog
[LIVRE] - Moins Gaspiller, C'est pas Sorcier !

[LIVRE] - Moins Gaspiller, C'est pas Sorcier !

25 Août 2015
21% des aliments que nous achetons terminent à la poubelle, soit 590 kg de déchets par an et par habitant*.

Pourtant, limiter son gaspillage a de nombreux avantages : faire des économies, améliorer sa santé ou encore agir pour le respect de l’environnement. Stéphanie Araud-Laporte a écrit son premier livre « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » afin de conseiller, sous forme de recettes et d’astuces de grand-mère, le grand public à la lutte contre le gaspillage.

De l’alimentation à l’habillement, en passant par le jardinage et l'habitat, Stéphanie Araud-Laporte a tout analysé. Par exemple, elle utilise un lombricompost, permettant de réduire de moitié ses déchets et de nourrir son potager urbain mêlant légumes et plantes mellifères. Sa famille revalorise ainsi ses déchets organiques. Elle étend même cette démarche à la copropriété de son immeuble. C’est une vraie consom’actrice engagée !

Stéphanie Araud-Laporte a écrit « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » afin d’agir. Elle raconte l’histoire de sa réalisation : « J’attendais mon premier enfant, quand j’ai remis en question mon mode de consommation. Je me suis rendu compte qu’il existe de nombreuses solutions afin de réduire considérablement ses déchets. Acheter durable, recycler, partager, en sont des exemples. J’avais l’idée fausse que c’était par manque de temps que je consommais ainsi. Mais j’en gagne maintenant, tout en économisant de l’argent et en ayant bonne conscience, car j’agis pour la planète. Je souhaitais partager mon expérience et mes astuces, tout en éveillant les consciences. J’ai donc écrit ce livre. Mon mari m’a aidé pour la mise en page et Alix Leroy l’a illustré. Je ne pensais pas que ce serait autant de travail mais l’expérience est très enrichissante. »

Portrait : Stéphanie Araud-Laporte est journaliste puis graphiste. Elle a toujours aimé écrire. Suite à plusieurs stages en agence de communication, elle suit une formation en design graphique à New-York.  Ses expériences dans de grandes et petites agences lui ont donné envie créer la sienne : Betsy.

Retours de lecteurs : Le livre est agréable à lire, car il est clair et bien illustré. Le format « livre de recettes » dans lequel on peut piocher une information sans le lire de A à Z est apprécié.

« Nous retrouvons des recettes de grand-mères qui ont été délaissées et non transmises. Elles apprenaient à être plus autonomes et économes que nous. »

*source : ADEME

plus d'articles
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
On en parle
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
De l’hypermobilité à la démobilité
On en parle
De l’hypermobilité à la démobilité
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !
On en parle
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !