blog
L'économie circulaire : Épisode 1

L'économie circulaire : Épisode 1

Les fondements de l'économie circulaire 22 avril 2022
Les deux derniers volets du sixième rapport du GIEC nous avertissent, une fois de plus, de l’urgence de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. 2°C n'est plus suffisant, nous devons viser moins. Comment réduire efficacement nos émissions dans un monde où des habitudes économiques néfastes, de production et de consommation, sont solidement ancrées dans notre société ? 

Pour réduire notre impact environnemental et améliorer l'impact social au travail, la vision linéaire de l'économie (extraire, fabriquer, consommer, jeter) devient obsolète. Afin de répondre à l'obligation de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre, de mettre fin à la surexploitation et à l'épuisement de certaines ressources ainsi qu’à la surproduction de déchets, et pour réduire l'impact sur la biodiversité, il faut envisager un nouveau modèle de production et de consommation. Un modèle où la conception est pensée de manière à limiter les impacts sur l’environnement et favoriser le recyclage, où les habitudes de consommation sont tournées vers des produits éco-conçus, où de nouveaux modes d’usage de services remplacent la possession de biens, et où les déchets deviennent de nouvelles ressources. Ce type d'économie s'appelle l'économie circulaire, et elle vise à atteindre plusieurs objectifs environnementaux et sociaux du développement durable.

I) Les fondamentaux de l’économie circulaire

L’économie circulaire se base sur un principe du circuit fermé, autrement dit chaque élément ou chaque « déchet » devient une nouvelle ressource. Le gaspillage n’existe pas.

La Fondation Ellen MacArthur1 décrit l’économie circulaire du point de vue du type de matériau, avec un diagramme en forme de papillon, représentant deux types de cycles : biologiques et techniques. Dans le cycle biologique, qui est le cycle naturel, les matériaux sont biodégradables et retournent à la terre. Dans un cycle technique, qui doit s’en inspirer, les matériaux sont maintenus en circulation dans l'économie par la réutilisation, la réparation, la refabrication et le recyclage2.

La vision de l’ADEME complète celle de la Fondation Ellen Mac Arthur, et décrit l’économie circulaire du point de vue de ses objectifs. Ils s’articulent autour de trois domaines d’action : la conception de l’offre ; le comportement des consommateurs ; la gestion des déchets, basée principalement sur le recyclage.

- offre des acteurs économiques : Ce domaine recouvre à la fois les questions de durabilité des approvisionnements, mais aussi de l’éco-conception, de l’écologie industrielle et territoriale, ou encore de modèles économiques liés à l’usage plutôt qu’à la possession.

- demande et comportement des consommateurs : La demande doit elle aussi changer son prisme de vision : mieux informés des impacts liés à leur consommation, les utilisateurs pourront orienter leurs préférences vers une consommation durable (achats responsables, utilisation collective…) ou un rallongement de la durée d’usage (réparation, réemploi, réutilisation…)

- gestion des déchets : Enfin, étape ultime lorsque les autres solutions en amont du cycle ont été épuisées, ou ne peuvent être appliquées, le recyclage permet de revaloriser la matière plutôt que d’en faire un déchet, en en faisant une nouvelle matière première, prête à réintégrer le cycle de vie d’un nouveau produit. De plus la valorisation des déchets ne peut qu'être bénéfique pour les entreprises, car à terme elle entraîne une réduction significative des coûts3.

Pour réduire nos déchets et être capable de réaliser les objectifs mentionnés par le GIEC et répondre à de nombreux défis sociétaux et sociaux, l’économie circulaire apparait comme essentielle. Cette nouvelle organisation de nos processus économiques doit s'imposer davantage dans nos sociétés, et remplacer notre économie linéaire.

Cette transition est cependant un sujet complexe à aborder pour les entreprises. Comment se former à ces nouveaux sujet, par quel domaine commencer, quelles priorités choisir pour avancer rapidement et tester les solutions les plus prometteuses pour l’entreprise? C'est pourquoi, il est important de se doter d'une feuille de route de l'économie circulaire au niveau de l’entreprise, afin de la guider vers une transition efficace et optimale.

II) L’économie circulaire en France

En France, la définition de l’économie circulaire a été donnée par la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015 : « La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, à une réutilisation, à un recyclage ou, à défaut, à une valorisation des déchets. » ;

Dans le cadre de cette loi, une feuille de route française en matière d’économie circulaire (FREC) a vu le jour. La FREC a pour cible de respecter des objectifs du développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies, en particulier l'objectif 12 : « d'établir des modes de consommation et de production durables et d’établir les moyens d’action vers une consommation plus durable et un meilleur tri des déchets ». Cette feuille de route cible de nombreux objectifs nationaux à atteindre et a également servi de base à la loi AGEC.

Objectifs de feuille de route4 :

- Réduire les émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif d’économiser l’émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année grâce au recyclage plastique
- Créer 300 000 emplois supplémentaires, y compris dans les métiers nouveaux
- Réduire de 30 % la consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2030 par rapport à 2010
- Réduire de 50 % les quantités de déchets non dangereux mis en décharge par rapport à 2010
- Tendre vers 100 % de plastiques recyclés

Issue de cette feuille de route, la loi AGEC promulguée le 10 février 2020 (anti gaspillage et pour l’économie circulaire – voir nos articles sur le sujet épisode 1 ; épisode 2 ; épisode 3) est un instrument d’application de l’économie circulaire en France

Cette loi édicte 5 grands objectifs : sortir du tout jetable ; mieux informer les consommateurs ; lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire ; agir contre l’obsolescence programmée et mieux produire. Elle met en place des objectifs ambitieux mais nécessaires pour instaurer le fonctionnement de l’économie circulaire à une plus grande échelle.

En France, la transition vers une économie circulaire est reconnue comme l’un des objectifs de la transition énergétique et écologique, et comme l’un des engagements en matière de développement durable5. La France n'est d’ailleurs pas le seul pays en Europe à s'engager dans l'économie circulaire. Cette volonté d'intégrer ce type d'économie s’inscrit dans le récent plan d'action adopté le 11 mars 2020 par la Commission européenne et, plus largement, dans la perspective du Pacte vert européen, qui prévoit la neutralité carbone à l'horizon 2050.

L'économie circulaire devient donc essentielle pour la réalisation de tous les objectifs environnementaux et représente un enjeu clé pour la pérennité d'une entreprise. Afin de sensibiliser les organisations et les particuliers aux enjeux et aux mécanismes de l'économie circulaire, les fresques sur l'économie circulaire, tout comme les fresques sur le climat, la biodiversité ou la mobilité, se développent de plus en plus.

Alexandra Paris - Chargée de Communication

Sources :

1 Fondation britannique créée en 2009 qui travaille pour une accélération de la transition vers une économie circulaire
2 https://ellenmacarthurfoundation.org/circular-economy-diagram
3 https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/reduire-impacts/reduire-cout-dechets/pourquoi-reduire-mieux-valoriser-dechets-entreprise#:~:text=En%20diminuant%20les%20quantit%C3%A9s%20de,co%C3%BBt%20complet%20de%20ses%20d%C3%A9chets
4 https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Feuille-de-route-Economie-circulaire-50-mesures-pour-economie-100-circulaire.pdf
5 https://www.ecologie.gouv.fr/leconomie-circulaire#:~:text=En%20France%2C%20la%20transition%20vers,de%20progresser%20dans%20plusieurs%20domaines

plus d'articles
Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?
On en parle
Pourquoi et comment préserver la biodiversité sur mon site ?
Neutralité Carbone & Communication Responsable
On en parle
Neutralité Carbone & Communication Responsable
L'économie circulaire : Épisode 1
On en parle
L'économie circulaire : Épisode 1