blog
Comment sensibiliser vos salariés aux enjeux liés à la biodiversité ?

Comment sensibiliser vos salariés aux enjeux liés à la biodiversité ?

Biodiversité & Sensibilisation 03 septembre 2019
Dans un contexte d’érosion massive de la biodiversité, mais aussi d’augmentation de la population, et tout particulièrement de la population urbaine, nous assistons à une profonde déconnexion au vivant, à la nature, la saisonnalité et la notion de cycle. Également, la notion notamment de « ressource renouvelable », non synonyme de ressource infinie, est totalement incomprise. Il apparaît primordial de changer nos comportements et d’amorçer un retour vers nos origines : nous sommes tous issus du vivant et dépendants de celui-ci. Un grand effort de sensibilisation est nécessaire.

Sensibiliser ses salariés à la biodiversité a donc pour objectif de leur faire prendre conscience de l’importance de la biodiversité pour l’homme et de la nécessité de la préserver et de la reconquérir. Cette sensibilisation va leur permettre de se rendre compte de leur responsabilité individuelle dans la protection de la biodiversité, mais aussi de développer leur engagement afin qu’ils changent leurs pratiques, agissent et sensibilisent à leur tour.

Comment sensibiliser efficacement ou les quatre mécanisme de l’apprentissage

Partons du vivant et intéressons-nous à la biologie du changement. Les neuroscientifiques ont en effet mis en lumière les quatre mécanismes de l’apprentissage, et donc de la mise en place d’un changement (de vision, de comportement, etc.). Pour une sensibilisation efficace, il faut que les salariés soient : 

- ATTENTIFS ! En effet, le cerveau ne peut pas biologiquement être attentif à deux choses en même temps. Une action de sensibilisation doit donc capter l’attention.

- ENGAGÉS ACTIVEMENT ! La passivité n’est pas propice à l’apprentissage. Il faut donc que l’action de sensibilisation demande un effort, que les salariés soient prêts à fournir grâce au captage de l’attention.

Et qu’ils aient : 

- UN retour d’informations immédiat ! Il est essentiel pour l’apprentissage et permet de faire prendre conscience de ce que nous ne savons pas. Nos cerveaux font en effet en permanence des prédictions sur le monde qui l’entoure, ce qui se traduit par des croyances et convictions. Cela se manifeste par exemple avec le syndrôme de la « marche imaginaire ». Voici un exemple de désaccord entre la réalité et la prédiction de notre cerveau : il nous arrive de trébucher car nous sommes persuadés de la présence d’une marche. Le fait de trébucher est alors le « message d’erreur », qui va nous permette de nous rendre compte de son absence. Il faut donc que l’action de sensibilisation envoie des « messages d’erreur » aux cerveaux de vos salariés. Cela génère un effet de « surprise » qui permet l’apprentissage d’informations. Sans message d’erreur, il n’y a pas d’apprentissage. « L’erreur est humaine », ce dicton a été prouvé par les neurosciences ! La marche a bien été apprise en tombant ! L’action de sensibilisation doit donc montrer, de manière évidente, l’impact de l’homme sur la biodiversité, faire prendre conscience de ce qu’on ne sait pas. 

- UNE consolidation de leurs connaissances ! Cette étape permet le transfert de l’explicite vers l’implicite. Nous pouvons faire le parallèle avec notre apprentissage de la lecture. Au départ, lire nous demandait un effort, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. La répétition des actions de sensibilisation est essentielle pour renforcer l’impact, la connaissance, la mise en place de bonnes pratiques, etc. Elle permet de rendre évidente la nécessité de changer notre façon de faire et d’automatiser certains changements.

Voici quelques idées d’actions de sensibilisation qui permettent de répondre à ces mécanismes biologiques :

  • Sensibiliser via l’observation de la nature génère de l’émerveillement, contribue à l’épanouissement des salariés, cultive notre attrait naturel pour le vivant (biophilie) et constitue un superbe outil pédagogique. L’observation de la nature permet de comprendre la notion d’écosystème, de cycle, d’équilibre, de saisonnalité et de prendre conscience de son importance et de sa fragilité. Nous pouvons notamment réaliser des actions simples comme la mise en place d’un rucher pédagogique, d’une mare, d’un potager, etc.  
  • Diffuser des connaissances et de l’information sur les enjeux liés à la biodiversité ainsi que sur les initiatives et actions mises en place. Il est également possible de soutenir des initiatives engagées par les associations, les collectivités et les services de l’État pour la préservation de la biodiversité et de valoriser ce soutien et communiquer au maximum dessus. La communication est en effet essentielle pour sensibiliser !
  • Impliquer et fédérer les collaborateurs autour de projets en lien avec la biodiversité permet de renforcer la sensibilisation. Au travers d’ateliers et d’animations, les salariés peuvent observer eux-mêmes les résultats de leurs actions, ce qui renforce l’impact des actions de sensibilisation via une meilleure prise de conscience et d'apprentissage. La mise en place de bandes fleuries, de potager participatif, d’aménagements favorables à la biodiversité (DIY et écoconçus !) sont notamment des exemples concrets d’actions qui peuvent être mises en place avec les salariés.

Les clés du succès d’une action de sensibilisation réussie se retrouvent donc tout simplement dans la nature. En nous appuyant sur nos mécanismes biologiques et sur le vivant comme outil pédagogique, nous pouvons sensibiliser très simplement et efficacement le plus grand nombre de personnes aux enjeux liés à la biodiversité.

 

Pauline Herrmann & Charlotte Sitz - Consultantes Biodiversité

plus d'articles
Comptabilité extra-financière
On en parle
Comptabilité extra-financière
Résilience des territoires
On en parle
Résilience des territoires
Infrastructures vertes
On en parle
Infrastructures vertes