blog
Comment redynamiser la stratégie carbone de votre entreprise ?

Comment redynamiser la stratégie carbone de votre entreprise ?

6 actions clés 07 février 2019
Face au défi climatique, la réduction de l’empreinte carbone de votre entreprise est un enjeu incontournable et un levier d’économie important. Au-delà d’une mise en conformité réglementaire, une stratégie carbone optimisée permet d’améliorer l’image de votre entreprise aux yeux de vos clients, d’anticiper les éventuels risques liés au changement climatique et de limiter la dépendance de votre activité aux coûts des énergies fossiles. Dans cet article, nous proposons quelques pistes d’améliorations à prendre en compte afin de redynamiser votre stratégie carbone…

ACTION 1 : ALLER AU-DELÀ DE LA RÉGLEMENTATION

L’article 75 de la loi Grenelle II impose à toutes les entreprises de plus de 500 salariés de réaliser et publier un bilan d’émissions de gaz à effet de serre (BEGES) tous les 4 ans et tous les 3 ans pour les établissements publics. Le BEGES permet de quantifier vos émissions de gaz à effet de serre (GES) et d’identifier les sources les plus émettrices de votre activité. Il est important de considérer le BEGES réglementaire comme une étape préliminaire d’une stratégie carbone plus large et ainsi de rehausser votre ambition. En effet, le BEGES réglementaire porte sur deux scopes sur un total de trois :

  • Scope 1 : Les émissions directes.
  • Scope 2 : Les émissions indirectes liées aux consommations énergétiques.
  • Scope 3 : Les autres émissions indirectes.

Ainsi, pour aller plus loin, vous pouvez avant tout élargir votre comptabilisation des émissions au scope 3. Cette démarche vise à bénéficier d’un diagnostic des émissions plus représentatif de l’activité de votre entreprise, permettant ainsi de définir un plan d’action plus large et plus efficace, et donc avec plus d’impacts. Cela peut se faire dans le cadre d'une démarche volontaire de Bilan Carbone®.

ACTION 2 : FIABILISER VOTRE MÉTHODOLOGIE 

Afin de fiabiliser les résultats d’un BEGES, ou d’un Bilan Carbone®, il faut minimaliser les extrapolations et les estimations dans la mesure où il sera difficile par la suite d’évaluer l’efficacité des actions mises en place et la réduction des émissions de GES associée. Cela peut se concrétiser à travers l’automatisation de la collecte des données. Par exemple, il existe des outils connectés à vos comptes clients chez vos fournisseurs d’énergie, qui collectent et consolident automatiquement vos consommations d’énergie. Vous pouvez également vous équiper d’un outil de reporting spécifique au BEGES ou Bilan Carbone®. Ce type d’outil facilite la collecte, l’archivage et la documentation des données lorsqu’il y a de multiples contributeurs et pièces justificatives (factures, rapports de maintenance, bordereaux, etc.).

Il faut également formaliser au maximum votre collecte de données afin de pouvoir retracer les méthodologies et les hypothèses qui ont été retenues de vos analyses précédentes. Plus le reporting sera précis, plus vous serez en mesure d’expliquer les évolutions d’émissions (à la hausse ou à la baisse) et donc de voir si les actions mises en place sont efficaces ou non.

ACTION 3 : SE FIXER DES OBJECTIFS DE RÉDUCTION ALIGNÉS SUR LA TRAJECTOIRE 2°C

Pour limiter le réchauffement climatique en deçà des 2 degrés (voire 1,5°C selon les préconisations du GIEC), il est nécessaire de vous engager à réduire vos émissions de gaz à effet de serre avec des objectifs suffisamment ambitieux, qui sont à la fois clairs et progressifs. Utilisez le résultat de votre BEGES ou Bilan Carbone® comme un outil d’aide à la décision afin de mettre en place une stratégie de réduction carbone. La méthode ACT (Assessing low-Carbone Transition) vous permettra d’évaluer la compatibilité de votre stratégie avec une « trajectoire 2°C ».

ACTION 4 : METTRE EN PLACE DES PRIMES SUR OBJECTIFS SELON DES CRITÈRES CARBONE

Les mesures incitatives sont extrêmement efficaces pour influencer le comportement de vos collaborateurs. Il est beaucoup plus probable que ces derniers se motivent et s’impliquent dans la réduction de leur empreinte carbone, s’il y a une récompense financière à la clé. Envisagez ainsi la mise en place d’un système de prime ou intéressement selon des critères carbone.

À titre d’exemple, vous pourriez faire bénéficier d’une prime aux collaborateurs s’ils parviennent à réduire la consommation d’énergie du site, leur consommation de papier et de carburant ou s’ils effectuent correctement le tri, etc. Cela est une bonne façon d’impliquer l’ensemble des métiers et de challenger les équipes sur leur performance carbone.

ACTION 5 : INSTAURER UNE TAXE CARBONE INTERNE

Intégrer un prix interne du carbone dans votre entreprise est une façon innovante et incitative de financer des projets internes de réduction des émissions de CO2 ou d’efficacité énergétique. Ce dispositif a déjà été mis en place par des grands groupes, tels que Société Générale et La Banque Postale. Les deux entreprises ont imposé un prélèvement de 10€ par tonne de CO2 pour alimenter un fonds destiné à des initiatives environnementales. 

ACTION 6 : VOIR PLUS GRAND QUE L’ENTREPRISE

Bien que le BEGES et le Bilan Carbone® sont au cœur de la stratégie carbone, il ne faut pas se limiter à ceux-ci. Il s’agit d’aller au-delà du fonctionnement de l’entreprise et considérer votre impact plus global. Par exemple, si vous êtes une banque, vous pourriez essayer de mesurer l’impact carbone d’un euro que vous investissez dans telle ou telle activité. Si vous êtes un fabriquant de chaussures, vous pourriez faire une analyse de cycle de vie de votre produit (de l’approvisionnement des matières premières, sa fabrication, son utilisation jusqu’à sa revalorisation) pour que son impact carbone soit moindre.

En résumé, ne vous arrêtez pas au BEGES ou au Bilan Carbone®. Rendez votre stratégie carbone plus dynamique en transformant la contrainte réglementaire en opportunité et vous en récolterez les fruits !   

Sources : Association Bilan Carbone et e-RSE.com

Sarah Gold- Chargée de Communication

plus d'articles
Méthode Act
On en parle
Méthode Act
Pourquoi élaborer un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) ?
On en parle
Pourquoi élaborer un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) ?
Charte Ethique : un outil pour mettre en application les valeurs et les principes de l’entreprise ?
On en parle
Charte Ethique : un outil pour mettre en application les valeurs et les principes de l’entreprise ?