blog
Chiffre du mois

Chiffre du mois

100 milliards
Le 28 mai 2015

D’ici 2020, c’est 100 milliards de dollars par an qui devront être levés par les pays riches, à destination des pays du Sud, plus vulnérables, pour les aider à lutter contre les conséquences du réchauffement climatique. Les discussions autour de cette objectif de financement du Fonds Vert pour le Climat devraient se poursuivre au cours de la COP21.

Depuis décembre 2009, un « Fonds climatique vert de Copenhague » a été créer dans le but de soutenir différents projets ayant pour objectif de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, de lutter contre la déforestation et de prendre des mesures d'adaptation aux conséquences du réchauffement climatique. Le Fonds vert pour le climat est dirigé par un Conseil composé de 24 membres provenant à égalité de pays développés et de pays en développement.

Le 17 avril dernier, 33 pays avaient fait des promesses de dons (des pays occidentaux pour la plupart, comme la France qui a promis 1 milliard d’euros, mais aussi 8 pays en développement) à hauteur de 10,2 milliards de dollars pour une période de 4 ans. Début mai, seulement 42 % des promesses se sont concrétisées, soit 4 milliards de dollars. L’accord au financement des premiers projets initiés par le Fonds vert ne peut être donné que si 50% des promesses se sont converties en réels dons ou prêts. Le 21 mai, le Japon a signé un accord de contribution qui confirme la conversion de sa promesse de don pour le "Fonds Vert pour le Climat" (équivalente à 1,5 milliards de dollars). Cet apport effectif amène le Fonds au seuil des 50% des promesses de dons converties afin de commencer à allouer ses ressources à des projets et des programmes dans les pays en développement.

Le Fonds vert, doit être l'un des principaux mécanismes de financement de la lutte contre le changement climatique dans les pays en voie de développement. Il servira à la fois pour des projets d’atténuation (transports bas carbone, réductions d’émissions dans les bâtiments, gestion durable des terres et forêts…)  et d’adaptation (résilience renforcées des systèmes d’alimentation, d’eau, de santé, des infrastructures et des écosystèmes…). "Notre objectif est d’intervenir dans les projets les plus efficaces en termes de lutte contre le changement climatique et là où l’argent est peu ou pas présent",  précise Héla Cheikhrouhou, directrice exécutive du FCV (Fonds Vert pour le Climat). L'objectif annoncé est de récolter chaque année 100 milliard de dollars d'ici à 2020.

plus d'articles
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
On en parle
Taxonomie européenne : Nouvelle référence en matière de finance durable
De l’hypermobilité à la démobilité
On en parle
De l’hypermobilité à la démobilité
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !
On en parle
CSE : des pistes pour mieux se saisir des enjeux RSE !