blog
Biodiversité urbaine

Biodiversité urbaine

Longtemps oubliée 19 juillet 2016
Qu’est ce que la biodiversité ? C'est l'ensemble des êtres vivants, qui se différencient par leurs espèces et leurs gènes et qui cohabitent ensemble, créant ainsi des interactions complexes nommées écosystèmes. La biodiversité est partout et tout le temps, et surtout là où on ne l’attend pas !

Une nature extrêmement variée en ville

La ville, qui semble de prime abord bétonnée du sol aux gratte-ciels cache en fait de nombreux habitats pour une riche biodiversité. En effet Samuel Jolivet, directeur de l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie), déclare : « plusieurs facteurs apparaissent favorables aux insectes en ville : les pesticides sont absents, la température est plus élevée et la nourriture est disponible ». Ainsi un entomologiste amateur a pu recenser plus de 350 espèces d’insectes pollinisateurs dans un jardin du 10ème arrondissement (soit deux-tiers de la faune pollinisatrice d’Île-de-France) ou encore dans le Parc de la Villette. Ce parc, l’un des plus grands de la capitale, a depuis quelques années mis en place une gestion écologique et différenciée de certaines parcelles de ses jardins. Grâce à ces méthodes, la biodiversité prospère et 13 espèces de libellules ont pu être recensées autour de la mare et des canaux et près de 80 espèces d’abeilles sauvages !

Les jardins partagés servant de potagers urbains ont également leur place à prendre quant à la conservation et au développement de la biodiversité en ville, si toutefois une bonne gestion écologique est appliquée. Par exemple, l’utilisation d’une grande variété de plantes potagères est un moyen de privilégier les espèces rares. En ville, il est essentiel de compléter cette approche par un volet sensibilisation pour que chaque citadin comprenne le rôle de la biodiversité. Néanmoins, pour Philippe Clergeau, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle du chemin reste encore à parcourir : « La permaculture urbaine stricto sensu, qui permettrait de concilier production et biodiversité en s’appuyant sur des strates et des micro-habitats diversifiés, n’existe pas encore vraiment : il faut en effet quatre années au moins pour reconstituer un sol et laisser s’installer des systèmes locaux autosuffisants. Quelques expériences sont cependant démarrées avec succès. »

Enfin, le développement de la biodiversité passe également par des sols en bonne santé. D’après le rapport du NatureParif 2015 sur la biodiversité urbaine, « Des travaux de l’Université de Lorraine et de l’INRA ont montré que la richesse des sols de jardins en termes de microfaune est supérieure à celle des sols agricoles, et que celle-ci est comparable à celle d’un sol forestier, même en cas de contaminations par des métaux lourds. ».

Les continuité écologique pour favoriser la biodiversité

Les continuités écologiques (couloirs végétalisés permettant la libre circulation de la biodiversité) sont primordiales pour la survie des espèces car la fragmentation des habitats est une des premières causes de l’érosion de la biodiversité actuellement. Ceci concerne donc principalement les territoires modifiés, bâtis.

Les jardins privés, bien que disséminés, aident de nombreuses espèces à se déplacer librement dans ces milieux urbains.

De plus, les talus de voirie, espaces inoccupés aux abords des chemins de fer, sont aujourd’hui ancrés dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique ; ils servent de réserve de biodiversité car très souvent inoccupés à cause de leur pente raide. Ils forment ainsi des espaces très intéressants car présentent des natures de sols très diverses, mettant en valeur des milieux humides comme très secs.

La biodiversité est partout, et pour les services écosystémiques qu’elle nous rend (filtration de l’eau, maintien des sols, séquestration du carbone), il est important de la protéger et de contribuer à son développement.

L.L. - Consultante Biodiversité

plus d'articles
Entreprises & Forêts
On en parle
Entreprises & Forêts
La démobilité, en réponse ou à l'épreuve des récentes crises systémiques ?
On en parle
La démobilité, en réponse ou à l'épreuve des récentes crises systémiques ?
COP15 : un nouveau cadre mondial pour la biodiversité ?
On en parle
COP15 : un nouveau cadre mondial pour la biodiversité ?