blog
Interdiction des HFC
Interdiction des HFC La solution à tous nos maux ? 25 octobre 2016
Le 14 octobre 2016, 197 pays réunis au Rwanda pour le 28e sommet des parties au protocole de Montréal, ont signé la fin de l'utilisation des hydrofluorocarbures (HFC).

Les HFC, c'est quoi ?

Les HFC sont des gaz fabriqués industriellement, aujourd'hui essentiellement utilisés dans des applications de froid commercial et dans les installations de réfrigération et de climatisation individuelles. Mais ils apparaissent également dans les aérosols et les mousses d’isolation. Leurs émissions progresseraient de 10 à 15 % chaque année, à mesure notamment que les pays en développement s'équipent de systèmes de climatisation.

Historiquement, c’est pour remplacer les chlorofluorocarbures (CFC) qui endommageaient la couche d’ozone que les HFC ont été mis sur le marché. Ces gaz également largement répandus dans les aérosols appauvrissent la couche d’ozone et sont de puissant gaz à effet de serre. Les HFC présentent un Pouvoir de Réchauffement Global (PRG) tournant autour des 10.000, soit 10.000 fois plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2).

Produire du froid autrement

Cependant, en matière de réfrigérant, la solution unique n'existe pas.

Aujourd’hui, des solutions technologiques alternatives à ces gaz ont été trouvées, avec en tête les hydrofluoro-oléfines, encore désignées par l'acronyme HFO. Ces fluides frigorigènes dits de quatrième génération sont constitués de molécules particulièrement réactives dans l'atmosphère. Contrairement aux HFC, leur courte durée de vie dans l’atmosphère leur confère un PRG proche de 1 (similaire au dioxyde de carbone).

Calendrier d'application

2019 : Les pays dits développés devront réduire leur consommation de HFC de 10 % par rapport au niveau de 2011-2013 d'ici 2019 et de 85 % d'ici 2036.

2024 : Les pays en développement, comme la Chine, entameront la transition à partir de 2024. Une réduction de 10 % par rapport au niveau de 2020-2022 devra être atteinte en 2029 et une autre de 80 %, en 2045.

2028 : Un dernier groupe de pays, parmi lesquels l'Inde ou l'Irak, commencera le gel de la production en 2028. Une diminution de 10 %  par rapport au niveau de 2024-2026 est attendue pour 2032 et une autre de 85 % pour 2047.

Une belle avancée dans la lutte contre le réchauffement climatique

Selon les estimations des experts, la fin de l’utilisation de ces nouveaux fluides frigorigènes HFO permettrait d’éviter l’émission de l’équivalent de 72 milliards de tonnes de CO2 d’ici à 2050. Mais plus important encore, d’ici à 2100, l’élimination de ces gaz pourrait permettre d’éviter 0,5°C de réchauffement climatique, soit 25% de l’objectif que s’est fixé la communauté internationale lors de la signature de l’accord de Paris de 2°C.

Outre les nouveaux fluides frigorigènes se pose la question de la possibilité d'envisager des solutions qui permettraient de produire du froid autrement, ou bien de consommer moins de froid, tout simplement. Et si ce n’était pas la technologie, mais bien nos pratiques qui contribuaient à réduire notre impact sur l’environnement et nos émissions de gaz à effet de serre ?

Pauline Pineau - Consultant Climat / Energie

Sources : L'interdiction des HFC sauvera-t-elle la planète ?, Nathalie Mayer, Futura-Sciences - Interdiction des HFC : une décision historique pour la planète, Sybille de la Rocque, Consoglobe - Le Parlement se prononce en faveur de l'interdiction des gaz fluorés, Communiqué de presse, Parlement européen - Accord de Kigali : une nouvelle victoire pour le climat ?,  Aude Massiot, Libération.

plus d'articles
État des lieux de la mobilité urbaine en France
On en parle
État des lieux de la mobilité urbaine en France
Quels modes de transport favoriser dans son plan de mobilité ?
On en parle
Quels modes de transport favoriser dans son plan de mobilité ?
Que faut-il retenir de la semaine européenne de la mobilité ?
On en parle
Que faut-il retenir de la semaine européenne de la mobilité ?