blog
COP21

COP21

Revue de Presse 28 septembre 2015

Septembre 2015

25 septembre - La Mongolie, le Monténégro, l'Erythrée, la Géorgie, les Seychelles et le Bengladesh présentent à leur tour leur plan d'action climat pour l'accord de Paris 2015.

24 septembre - La Mauritanie, le Ghana, l'Albanie et l'Indonésie présentent également leur plan d'action climat.

21 septembre - L'échéance se rapprochant, les Commores, la Grenade et la Guinée équatoriale présentent leur contribution nationale à la lutte contre le réchauffement climatique.

17 septembre - Les députés français votent le texte sur l'organisation de la COP21. " Cet accord fixe « l'ensemble des règles, conditions et modalités relatives à l'organisation, l'accueil et la tenue sur le territoire français de la COP21/CMP11 ». Il précise, par exemple, la « liste des locaux, matériels, installations et services que le gouvernement français devra fournir et/ou mettre en place ». L'accord insiste également sur la nécessité pour les organisateurs de parvenir à la « neutralité climatique » en suggérant « un plan destiné à réduire la consommation de papier » lors de la Conférence. Il stipule aussi que le gouvernement doit prévoir « des installations médicales appropriées » ou « faire en sorte qu'un hébergement approprié et des moyens de transports publics ou privés soient disponibles, à des tarifs raisonnables, pour tous les participants ». Sur le plan financier, un budget prévisionnel de 6 millions d'euros sera versé par la France au Secrétariat de la CCNUCC, qui correspondent au coût engendré par l'organisation de la COP21 à Paris plutôt qu’à Bonn, siège de la CCNUCC, et doivent couvrir les frais des fonctionnaires de l'ONU " (cop21.gouv.fr).

4 au 16 septembre - L'Algérie, la Colombie, la Jordanie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie présentent leur plan d'action climat pour l'accord de Paris 2015.

Août 2015

31 août au 4 septembre - Les 1.300 délégués se retrouvent à Bonn en Allemagne pour 5 jours de négociations et se montrent optimistes avec une feuille de route clair et un texte qui se précise pour l'ultime session des négociation en octobre.

22 août - A 100 jours de l’ouverture le 30 novembre de la COP21, la France a une grande responsabilité en tant que pays hôte et en tant que future présidence de la conférence, afin de mettre d'accord 195 pays pour aboutir à un accord international, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en dessous de 2°C.

5 au 11 août - La Macédoine, la République du Bénin, la République de Trinidad et Tobago ainsi que l'Australie ont présenté leur plan d'actions climat à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Juillet 2015

29 juillet - La principauté de Monaco présente son plan d'action climat pour l'accord de Paris 2015.

24 juillet - Les coprésidents du groupe chargé de parvenir à un accord universel sur le changement climatique de Paris sous l’égide de l'ONU ont publié leur version consolidée du texte formel de négociation « de Genève » comme outil pour aider les gouvernements dans leurs négociations. Ce document clarifie pour la première fois ce que pourrait être le contenu de l'accord juridique émergent à Paris. Il précise également quelles décisions pourraient être prises avec effet immédiat au moment où l’accord sera adopté. Enfin, il commence à identifier quelles décisions ultérieures devront être prises pour rendre l'Accord de Paris pleinement opérationnel avant son entrée en vigueur en 2020.

23 juillet - Le Kenya présente à son tour son plan d'action climat. 

21 juillet - Le Japon présente son plan d'action climat pour l'accord de Paris 2015 ainsi que les Îles Marshall. 

7 au 10 juillet - Conférence scientifique internationale axée sur les solutions avec près de 2000 experts d'une centaine de pays afin d'explorer les dernières avancées scientifiques dans la compréhension des multiples facettes de la gestion du changement climatique, qu'il s'agisse des modèles de durabilité économique, des comportements sociaux, des projets de protection des côtes ou des innovations en matière d'énergie renouvelable. 

7 juillet - La Nouvelle-Zélande a présenté à son tour son plan d'actions climat (ou INDC : Intended Nationally Determined Contribution), 4 jours après la République de Singapour.

1 & 2 juillet - A Lyon, le sommet mondial "Climat et Territoires" a rassemblé plus de 800 représentants des collectivités territoriales et de la société civile. L'objectif de ce sommet était double : présenter les engagements concrets pris par l’ensemble des acteurs territoriaux (les annonces de réduction de gaz à effet de serre faites à Lyon doivent contribuer à crédibiliser le scénario de limitation du réchauffement de la planète à 2°C) ; défendre des propositions précises pour que les engagements des acteurs territoriaux puissent trouver leur place dans un accord ambitieux à Paris.

Juin 2015

30 juin - Li Keqiang, premier ministre chinois, a présenté à son tour la contribution nationale de la Chine à la lutte contre le réchauffement climatique, tout comme la Serbie et l'Islande, cinq mois avant la conférence de Paris sur le climat. Pour rappel, les 195 pays participants ont jusqu'au 1er octobre pour déposer leur contribution nationale. A ce jour, seulement 41 l'ont fait, dont les États-Unis et, collectivement, les 28 membres de l'Union européenne. La Chine, plus gros émetteur mondial avec les États-Unis, est le 42e.

10 juin - Après le Ghana et le Maroc, l’Éthiopie a présenté son plan d'actions climat à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

1 au 11 juin - Les délégations des 196 membres de la convention cadre des Nations Unis sur le changement climatique (CCNUCC) s'est réuni une nouvelle fois en assemblée plénière à Bonn en Allemagne. L'objectif affiché de ce sommet était de condenser le texte compilant les requêtes des différents pays en matière de lutte contre le changement climatique qui servira de base aux discussions de la Conférence de Paris et de clarifier la feuille de route jusqu'à cette échéance. Laurence Tubiana, ambassadrice française chargée des négociations sur le changement climatique et Laurent Fabius, futur président de la COP21, ont rappelé l'importance d’accélérer la cadence pour ne pas avoir de surprise à Paris et que chaque rendez-vous doit constituer un pas supplémentaire vers l’accord. Les pays en développement qui attendent beaucoup des promesses liées au Fond Verts pour le Climat grognent d'ailleurs sur la lenteur des négociations.

 

Mai 2015

30 & 31 mai - La manifestation "1.000 initiatives pour le climat", à l'appel de la Coalition Climat 21, a vu fleurir partout en France des initiatives de citoyens et d’organisations dans le but d'échanger, d'informer sur les enjeux du climat afin de créer une mobilisation citoyenne d'envergure.

27 mai - Le ministre des affaires étrangères et du développement internationale et président de la COP21, Laurent Fabius, a présenté les 20 premiers mécènes de la COP21 à Paris. ACI, Air France, Axa, BNP Paribas, Caisse centrale de réassurance, Caisse des dépôts et consignation, JC Decaux, Derichebourg, EDF, Engie, ERDF, Galerie Lafayette, Generali, Ikea, LVMH, Michelin, La Poste, Renault Nissan, Suez Environnement, Syndicat des eaux d’Ile de France ont choisi de contribuer à l'organisation de la Conférence de Paris aux côtés des pouvoirs publics par des contributions financières ou en nature.

21 mai - Le Japon a signé un accord de contribution qui confirme la conversion de sa promesse de don pour le "Fonds Vert pour le Climat" équivalente à 1,5 milliards de dollars. Cet apport effectif amène le Fonds au seuil des 50% des promesses de dons converties en dons réels requis afin de commencer à allouer ses ressources à des projets et des programmes dans les pays en développement. Plus d'informations : Fonds Vert pour le Climat.

20 & 21 mai - Au Palais de l'UNESCO à Paris, le "Business and Climate Summit" a réuni les grands patrons de la planète. Une occasion pour le président de la république française de rappeler l'importance des entreprises dans la mobilisation autour du climat. François Hollande a également demandé aux entreprises d'établir elles-aussi une feuille de route définissant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre en vue de la COP21. Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric et président du Global Compact France, a ouvert le sommet avec un discours engageant : "Les entreprises ont réalisé qu’écologie rime avec économie. Nous sommes tournés vers l’action, nous aimons les grands challenges. Ce défi de penser une nouvelle société est celui de notre génération. Mettons-nous au travail."

15 mai - Le Canada a présenté son plan d'actions climat aussi appelé INDC (Contribution prévue déterminée au niveau national) à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Le Canada rejoint ainsi les 38 autres pays tels que le Mexique, la Norvège ou encore les États-Unis ayant déjà déposé leur "stratégie nationale" qui devront être adoptées par les gouvernements lors de la conférence climatique de Paris.

9 mai - François Hollande, en déplacement en Martinique, a rappelé l'importance de la conférence de Paris et sa volonté d'associer Paris et la France à un succès international. Le président français a également appelé à la solidarité envers les pays les plus vulnérables face aux changements climatiques quelques semaine après "l'appel de Manille".

6 au 8 mai - 49 pays se sont réunis au siège de l'OCDE à Paris dans le cadre de la préparation de la COP21. Cette réunion informelle autour des négociations climatiques avait comme objectif pour les pays participants de "jauger" le climat global à l'approche de la COnférence des Parties et d'identifier les oppositions et malentendus potentiels notamment concernant la publication régulière d'une "revue" des émissions avec mesures communes et vérifications, la fixation d'objectif au-delà de l'année 2030 et l'engagement financier de 100 milliards de dollars (Fonds Verts).

 

plus d'articles
7 idées reçues sur l’agriculture urbaine
On en parle
7 idées reçues sur l’agriculture urbaine
Écomobilité
On en parle
Écomobilité et efficacité
Comment un expert peut-il vous apporter les bonnes solutions de mobilité ?
On en parle
Comment un expert peut-il vous apporter les bonnes solutions de mobilité ?