blog
Le 11 octobre dernier, nous avions le plaisir de recevoir Matthieu Calame, Maxime de Rostolan et Nicolas Lebreton au cours d'une matinée riche d'enseignements, au 3 rue du Louvre !

Les intervenants

Agronome de formation, Matthieu Calame est le directeur de la fondation Charles Leopold Mayer pour le progrès de l’Homme. La fondation finance des recherches, des projets et des actions qui contribuent, de manière significative et innovante, au progrès de l’Homme.  Matthieu Calame s’intéresse tout particulièrement aux problématiques liées à l’agriculture durable et à l’alimentation.

Plus d'informations : www.fph.ch

Oeuvres : La Tourmente alimentaire. Pour une politique agricole mondiale, éditions Charles Léopold Mayer, novembre 2008 - Une agriculture pour le XXIe siècle. Manifeste pour une agronomie biologique, éditions Charles Lépolod Mayer, 2007 - De l'incongruité des pratiques agricoles et alimentaires du XXIe siècle dans Le monde au XXIIe siècle : Utopies pour après-midi, PUF.

Maxime de Rostolan est directeur de l’association Fermes d’Avenir et fondateur de Blue Bees, plateforme de financement participatif dédiée aux projets d’agroécologie. Fermes d'Avenir est un projet sociétal ambitieux visant à promouvoir un nouveau modèle agricole, basé sur les principes de l’agroécologie et de la permaculture, par la création d’une microferme expérimentale.

Plus d'informations sur : www.bluebees.frwww.fermesdavenir.org

Également : Le Plaidoyer Fermes d'Avenir ; Concours Fermes d'Avenir ; Réseau social Fermes d'Avenir ; Le Tour Fermes d'Avenir

Nicolas Lebreton est un serial-entrepreneur. Spécialisé à l’origine dans le secteur des télécoms, il fonde plusieurs entreprises telles que Colima Conseil, Forever ou encore Pixorigin. En 2015, il crée la société Tomato & Co avec la nouvelle ambition de faire bouger les pratiques des consommateurs. Nicoals Lebreton se définit comme un NIMA, non issu du monde agricole. Il illustre ainsi parfaitement le mouvement actuel.

Plus d'informations : www.tomato-n-co.com

Les chiffres clés

L'agriculture représente 20% des émissions de gaz à effet de serre en France.

En 1940, 1 calorie fossile permettait de produire 2,4 calories alimentaires. En 2016, il faut 7 à 10 calories fossiles pour produire 1 calorie alimentaire.

Pour 1 steak de 170g , c'est 2 500L d'eau consommés.

La France importe 4 milliards d'euros de fruits et légumes frais chaque année, alors qu'elle compte 5 millions de chômeurs.

Le coût de la pollution agricole française est estimé entre 15 et 64 milliards d'euros.

Un français émet 1,4 tonne de CO2 chaque année par sa consommation alimentaire.

plus d'articles